“Je continuai à aller aux Champs-Élysées les jours de beau temps, par des rues dont les maisons élégantes et roses baignaient, parce que c’était le moment de la grande vogue des Expositions d’Aquarellistes, dans un ciel mobile et léger. Je mentirais en disant que dans ce temps-là les palais de Gabriel m’aient paru d’une plus grande beauté ni même d’une autre époque que les hôtels avoisinants. Je trouvais plus de style et aurais cru plus d’ancienneté sinon au Palais de l’Industrie, du moins à celui du Trocadéro. Plongée dans un sommeil agité, mon adolescence enveloppait d’un même rêve tout le quartier où elle le promenait, et je n’avais jamais songé qu’il pût y avoir un édifice du XVIIIe siècle dans la rue Royale, de même que j’aurais été étonné si j’avais appris que la Porte Saint-Martin et la Porte Saint-Denis, chefs-d’œuvre du temps de Louis XIV, n’étaient pas contemporains des immeubles les plus récents de ces arrondissements sordides. Une seule fois un des palais de Gabriel me fit arrêter longuement ; c’est que la nuit étant venue, ses colonnes dématérialisées par le clair de lune avaient l’air découpées dans du carton et, me rappelant un décor de l’opérette Orphée aux Enfers, me donnaient pour la première fois une impression de beauté.”
M. Proust “À l’ombre des jeunes filles en fleurs »

 

Hôtel de la Marine.

Entre 1766 i 1775 l’arquitecte Jacques Ange Gabriel construeix a la plaça de la Concòrdia, dos palaus amb façanes monumentals separades per la rue Royale.Aquest es l’Hôtel de la Marine.

L'altre edifici de Gabriel, l'Hôtel Crillon.

L’altre edifici de Gabriel, l’Hôtel Crillon.

Palau de la IndústriaPalau de la Indústria:”Un fantàstic vídeo ens recrea ara aquella supèrbia construcció.”:
http://artecreha.com/paris-1855-el-palacio-de-la-industria/

Palau del Trocadéro.

Palau del Trocadéro.
https://es.wikipedia.org/wiki/Palacio_del_Trocadero

 

Porte Saint Martin Jean Lefort

“Porte Saint Martin” Jean Lefort

Hippolyte Lecomte Combat de la porte Saint-Denis, le 28 juillet 1830

Hippolyte Lecomte “Combat de la porte Saint-Denis, le 28 juillet 1830”

Cartell de l'estrena d' Orphée aux Enfers d'Offenbach, 1858

Cartell de l’estrena d’ “Orphée aux Enfers” d’Offenbach, 1858

 

 

 

 

Anuncis