“Ce premier jour où je le vis chez les parents de Gilberte, je racontai à Bergotte que j’avais entendu récemment la Berma dans Phèdre ; il me dit que dans la scène où elle reste le bras levé à la hauteur de l’épaule — précisément une des scènes où on avait tant applaudi — elle avait su évoquer avec un art très noble des chefs-d’œuvre qu’elle n’avait peut-être d’ailleurs jamais vus, une Hespéride qui fait ce geste sur une métope d’Olympie, et aussi les belles vierges de l’ancien Éréchthéion.
— Ce peut être une divination, je me figure pourtant qu’elle va dans les musées. Ce serait intéressant à « repérer » (repérer était une de ces expressions habituelles à Bergotte et que tels jeunes gens qui ne l’avaient jamais rencontré lui avaient prises, parlant comme lui par une sorte de suggestion à distance).
— Vous pensez aux Cariatides ? demanda Swann.
— Non, non, dit Bergotte, sauf dans la scène où elle avoue sa passion à Œnone et où elle fait avec la main le mouvement d’Hégeso dans la stèle du Céramique, c’est un art bien plus ancien qu’elle ranime. Je parlais des Koraï de l’ancien Éréchthéion, et je reconnais qu’il n’y a peut-être rien qui soit aussi loin de l’art de Racine, mais il y a déjà tant déjà de choses dans Phèdre…, une de plus… Oh ! et puis, si, elle est bien jolie la petite Phèdre du VIe siècle, la verticalité du bras, la boucle du cheveu qui « fait marbre », si, tout de même, c’est très fort d’avoir trouvé tout ça. Il y a là beaucoup plus d’antiquité que dans bien des livres qu’on appelle cette année « antiques ».”

M. Proust « À l’ombre des jeunes filles en fleurs »

Sarah Bernhardt, Phèdre de Racine.

.” Ce premier jour où je le vis chez les parents de Gilberte, je racontai à Bergotte que j’avais entendu récemment la Berma dans Phèdre ”

Sarah Bernhardt, Phèdre de Racine

Podeu escoltar la seva veu en aquest enregistrament:
https://www.youtube.com/watch?v=gKa7JleYqm8

 

El robatori de les pomes del Jardí de les Hespèrides

“il me dit que dans la scène où elle reste le bras levé à la hauteur de l’épaule — précisément une des scènes où on avait tant applaudi — elle avait su évoquer avec un art très noble des chefs-d’œuvre qu’elle n’avait peut-être d’ailleurs jamais vus, une Hespéride qui fait ce geste sur une métope d’Olympie,”

“El robatori de les pomes del Jardí de les Hespèrides.”Mètopa de la zona est del temple de Zeus a Olímpia

 

Llotja de les cariàtides a l'Erectèon. Les cariàtides són una còpia.

“et aussi les belles vierges de l’ancien Éréchthéion”.[…]— Vous pensez aux Cariatides? demanda Swann.”

Llotja de les cariàtides a l’Erectèon. Les cariàtides són una còpia.

 

Les Cariàtides de l'Erectèon (l'original, al Museu de l' Acròpolis)

Les Cariàtides de l’Erectèon (l’original, al Museu de l’ Acròpolis)

Estela d' Hégeso, Museu Nacional d' Atenes

“Non, non, dit Bergotte, sauf dans la scène où elle avoue sa passion à Œnone et où elle fait avec la main le mouvement d’Hégeso dans la stèle du Céramique, c’est un art bien plus ancien qu’elle ranime”

 

 

 

Estela d’ Hégeso, Museu Nacional d’ Atenes

 

 

330px-ACMA_679_Kore_1

“Je parlais des Koraï de l’ancien Éréchthéion, et je reconnais qu’il n’y a peut-être rien qui soit aussi loin de l’art de Racine, mais il y a déjà tant déjà de choses dans Phèdre…, une de plus…”

Kore del peple, 505 a.C
https://ca.wikipedia.org/wiki/Kore_amb_el_peple

Anuncis