“Les défauts d’Andrée s’étaient accusés, elle n’était plus aussi agréable que quand je l’avais connue. Il y avait maintenant chez elle, à fleur de peau, une sorte d’aigre inquiétude, prête à s’amasser comme à la mer un « grain », si seulement je venais à parler de quelque chose qui était agréable pour Albertine et pour moi. […]. Ces défauts étaient complétés par de plus graves : un jour que je parlais de ce jeune homme si savant en choses de courses, de jeux, de golf, si inculte dans tout le reste, que j’avais rencontré avec la petite bande à Balbec,Andrée se mit à ricaner : « Vous savez que son père a volé, il a failli y avoir une instruction ouverte contre lui. Ils veulent crâner d’autant plus, mais je m’amuse à le dire à tout le monde. Je voudrais qu’ils m’attaquent en dénonciation calomnieuse. Quelle belle déposition je ferais. » Ses yeux étincelaient. Or j’appris que le père n’avait rien commis d’indélicat, qu’Andrée le savait aussi bien que quiconque. Mais elle s’était crue méprisée par le fils, avait cherché quelque chose qui pourrait l’embarrasser, lui faire honte, avait inventé tout un roman de dépositions qu’elle était imaginairement appelée à faire et, à force de s’en répéter les détails, ignorait peut-être elle-même s’ils n’étaient pas vrais”.M. Proust “La prisonnière”

dans-la-madeleine-et-le-savant-l-universitaire-bisontin-andre-didierjean-montre-comment-marcel-proust-a-aide-la-psy-cognitive-1433506190

Proust ens descriu un fals record d’Andrée. Segons A. Didierjean en el llibre “La madeleine et le savant”, fent un recull de les principals investigacions en psicología cognitiva sobre aquest tema arriba a la conclusió de que perquè es produeixi el fenomen del fals record són necessàries tres condicions: 1ª Que l’esdeveniment sigui considerat com a possible. 2a Que es creï un coneixement contextualitzat d’aquest esdeveniment (per exemple, creant imatges mentals o narracions) 3a Que hi hagi una confusió dels orígens (allò que s’explica o es llegeix es transforma en quelcom viscut). A més és necessària la repetició del fals record perquè es consideri real. Totes aquestes condicions es donen en el fals record d’Andrée tal com ho analitza molt bé  Proust. A més a més hi afegeix una motivació personal (la ràbia per haver sigut despreciada pel fill), component bàsic que no té en compte Dirdijean, però que nosaltres considerem el més important.

Anuncis